Les nouvelles technologies

ECO-CONDUITE – PARTIE 2

Dans le chapitre précédent, nous avons passé en revue les bonnes petites habitudes à prendre en terme de comportement routier, maintenant  voyons du côté de notre monture ce qu’il y a faire pour qu’elle nous emmène loin ;-)

 

LA VOITURE

 8-      Ajuster la pression des pneus

Les pneus sont le seul contact de votre véhicule avec le sol. Ils contribuent donc largement à son adhérence et à sa tenue de route et jouent également un rôle important dans le freinage. Donc faut pas rigoler avec la pression des pneus hein ! De plus, il suffit d’un sous-gonflage de 0.5 bar (invisible !) pour obtenir une hausse de la consommation de 2 à 3 %. Entre la sécurité et le portefeuille, nous avons donc intérêt à vérifier ce point régulièrement, surtout la veille d’un grand départ. (NB : Eviter de faire la pression des pneus avec un véhicule chargé et ne jamais la contrôler sur un pneu endommagé, ce dernier peut éclater à tout moment !).

 

9-      Eviter les surcharges

Nous sommes cruels ! Oui et les constructeurs automobiles seront d’accord avec moi : ils s’acharnent à gagner quelques kilos sur leurs voitures pour rivaliser de bonus écologique et nous, que faisons nous ? On laisse des barres de toits et autres coffres de rangement inutiles générant une hausse de la consommation de 10 à 20% ! Alors cette année, on ne sera pas faignant, on va s’assurer de ne transporter que le nécessaire.

 

10-   Faire les révisions

On ne le répétera jamais assez : qui veut aller loin ménage sa monture. Pour garantir le bon fonctionnement de la bête, on va donc lui prodiguer des entretiens réguliers conforme aux préconisations du constructeur (vidange, changements des filtres, injection, allumage, échappement, géométrie, etc). Négliger cette étape peut avoir des conséquences financières très très lourdes !

 

 

Voilà, la partie technique est assez succincte et à la portée de tous. Evidemment, l’application de ces 10 conseils sera parfois contrariée par des éléments extérieurs défavorables cependant notre persévérance sera récompensée par les économies réalisées.  A terme, l’éco-conduite devient un reflexe, qu’il est toujours possible d’optimiser en pratiquant par exemple le covoiturage.

Durablement vôtre.

Hélène C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>